Open badges : le mépris comme récompense.


Nous avons pris connaissance il y a quelques jours d’une initiative ministérielle déclinée dans plusieurs académies appelée « Open badges ». Cette initiative vise à récompenser et valoriser les personnels qui ont su, au cours de la crise sanitaire, développer des compétences particulières (principalement numériques) afin de mettre en place et gérer la fameuse « continuité pédagogique » tant vantée par notre ministre.

Le ministre profite de la crise sanitaire pour développer et généraliser l'usage du numérique et l’enseignement à distance. La CGT Éduc’action rappelle que la fracture numérique, corolaire des inégalités sociales, touche particulièrement les élèves des milieux défavorisés. Pour nous, rien ne peut remplacer l’enseignement en présentiel.

Pour la CGT Éduc’action, cette initiative « Open badges » n’est pas une simple opération de communication. Avec ce dispositif, le ministre de l’Éducation nationale franchit un nouveau cap dans l’introduction d’une forme inacceptable de management issue des pires logiques libérales. Cette nouvelle organisation, en lien avec le nouveau principe d’évaluation des personnels, va renforcer l’individualisation des carrières et des parcours, mettre en concurrence les collègues et fragiliser davantage les cadres de gestion collective des personnels tout en instaurant des évolutions de carrière qui ne coûteront rien financièrement à l’institution. Nous dénonçons cette volonté constante de démantèlement du système public d’Education.


Alors que le confinement a démontré que sans l'engagement des personnels de la Fonction publique, la crise n’aurait pas pu être surmontée, les agent·es de l'Éducation nationale ont subi une campagne intolérable et injuste de « prof bashing ». La CGT Éduc’action a dénoncé publiquement ces attaques.

Face à ce mépris, les personnels et la CGT Éduc’action exigent du ministre et du gouvernement d’autres types de valorisation de leur engagement professionnel que ces badges, ou autres médailles comme celles distribuées aux personnels de santé. Ils exigent surtout des augmentations salariales immédiates (400 euros/mois en rattrapage du pouvoir d'achat perdu ces dernières années et dégel du point d’indice) et une amélioration de leurs conditions de travail.

7 janvier au 4 février

Mutations ADJAENES

12 janvier

​12h Beauregard : Conseil départemental

Rassemblement Mineur-es Non Accompagné-es

16 janvier

Mobilisation contre la loi Sécurité globale

19 janvier

CTA

Réunion du RESF : 18h30

26 janvier

Journée de grève éducation nationale

30 janvier

Mobilisation contre la loi Sécurité globale

4 février

Journée de mobilisation interprofessionnelle

 

 

La CGT Educ'Action 35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Bureau 120, 

31 Bd du Portugal 
CS 90837  
35208 RENNES Cedex

  

Permanences

le jeudi et le vendedi

de 9h à 16h

   

Fixe : 02 99 79 82 91   

Mobile : 06 19 61 48 08

  
  35@cgteduc.fr

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action 35

dans les instances

CAPD 1er Degré
04/06/20

+

Compte rendu

CTSD

20/11/20​​

CDEN

03/07/20

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action Bretagne

dans les instances

CAPA
PLP 05/03/20

PLC 05/03/20

CCP
ANT 05/06/20

AESH 29/09/20

CTA
17/11/20

Déclaration

Réponses du rectorat

CAEN

26/11/20

CTSA
13/10/20

CCAFCA
24/06/20

CREFOP

23/11/20

Label campus des métiers

Les dernières publications de la CGT Educ'Action

Comité Technique Ministériel

16/12/20

Conseil Supérieur de l'Education

17/12/20

​​

CAP nationale

Décembre 2020

2 pages "Spécial" Greta nov. 2020

4 pages "Spécial" Concours 2021

8 pages "Spécial" Stagiaires 1er et 2nd degré en INSPE rentrée 2020

8 pages "Spécial" Non-titulaires octobre 2020

4 pages "Spécial" ATSS janvier 2020

Le Petit Cahier
1° degré N°64
décembre 2020
PEF 166 : décembre 2020

Derniers articles

Les Sites Nationaux
Le Site Fédéral
Les Sites Interprofessionnels
twitter_logoB.png
facebook_logoB.png
CGT Educ'Action
facebook_logoB.png
logo-Ferc-coul-2.jpg
CGT.png
facebook_logoB.png