Réouverture des écoles : Alerte sociale de la CGT éduc'action et de SUD éducation


Monsieur le Directeur Académique, En application du décret n° 2008 1246 du 1er décembre 2008 relatif aux règles d’organisation et de déroulement de la négociation dans le cadre d’une alerte sociale et préalable au dépôt d’un préavis de grève prévu aux articles L 133 2 et L 133 11 du code de l’éducation, l’intersyndicale a l’honneur de vous notifier les motifs qui la conduisent à déposer un préavis de grève pour la période du 11 mai au 5 juillet 2020 pour les personnels du premier degré exerçant dans les communes du département d’Ille-et-Vilaine. Nous sommes en confinement depuis le 16 mars. Certain·es en télétravail, d’autres en ASA. Tou·tes investi·es pour que les élèves bretilien·nes puissent traverser cette épreuve dans les meilleures conditions possibles. Le 13 avril, le Président de la République a annoncé le retour des élèves et des personnels dans les écoles. Le 21 avril, le Ministre de l’Éducation nationale a « précisé » les conditions de repris. Il indiquait dans une interview* au Figaro que la réouverture des écoles était « une question d’honneur ». Pour nous, personnels de l’éducation sous votre responsabilité, ce n’est pas une question d’honneur mais bien une question de santé. Nous souhaitons donc savoir ce que vous allez mettre en œuvre dans le département pour assurer, ainsi que la loi le prévoit, notre sécurité et notre bien-être au travail ? - Dans quelle mesure et à quelle fréquence des masques FFP2** seuls capables de protéger de la contamination par aérosol seront fournis par l’Éducation nationale et/ou employeurs privés sous contrat ? - Pouvez-vous nous assurer que l’Éducation nationale fournira du gel hydroalcoolique et du savon accessible en quantité suffisante ? - Comment s’assurer que TOUS les parents prendront bien pris la température de leurs enfants avant de les envoyer à l’école ? En ne mettant pas en place de dépistage systématique et en laissant reposer sur les seuls parents la prévention de la santé de tou·tes l’EN ne refuse-t-elle pas de remplir ses obligations d’employeur ? - Pouvez vous nous assurer que le fait d’avoir contracté le COVID-19 sera reconnu comme un accident de service pour les personnels exerçant au sein des écoles? - Le protocole sanitaire publié par le gouvernement donne l’illusion d’une organisation précise du retour en classe. Cependant, après avoir lu ces 54 pages nous nous demandons si les rédacteurs de ce document savent ce que sont un·e élève, un·e enseignante, un·e AESH voire une école : ce document est truffé d’aberrations et d’injonctions impossibles à mettre en œuvre ailleurs que dans le cerveau des auteurs. Ainsi, comment est-il possible, par exemple, d’imaginer qu’un·e enseignant·e puisse nettoyer à l’aide d’une lingette désinfectante tout objet qui viendrait à circuler entre deux enfants ? De même, alors que les élèves doivent limiter leurs déplacements en dehors de la classe, comment proposez-vous de gérer le nettoyage des mains de celui des 15 présents qui aura toussé ou éternué ?... Qui va alors «superviser» ce lavage ? Ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres… - Pouvez vous nous assurer que les équipes pourront s’organiser en fonction de l’âge et de la superficie réelle des salles de classes (et au maximum 10 en élémentaire et 5 en mater-nelle) sans que les mairies puissent imposer un chiffre. - Pouvez-vous nous expliquer pourquoi, les personnels de 1er degré ont 1 journée de préparation alors que ceux du 2nd degré - dirigés par des principaux·les et proviseur·es à plein temps - disposent d’une semaine ? - Pouvez-vous nous expliquer pourquoi, les travailleur·euses de droit privé peuvent rester à la maison pour garder leurs enfants alors que les personnels de l’Éducation nationale devraient, selon le Recteur***, trouver un mode de garde pour les leurs afin d’être présent·es dans les écoles ? - Nous vous demandons une information claire des personnels par la hiérarchie plutôt que par les journaux : le stress généré par les annonces et contre-annonces et les injonctions contradictoires doit cesser. Nous ne doutons pas que vous avez à cœur de préserver un équilibre dans le travail des enseignant·es (et sans doute des autres personnels) qui ont déjà beaucoup œuvré pour le suivi des élèves dans la phase du confinement. Mais, nous doutons que ce protocole permette une réelle protection des personnels et des élèves. En outre, le manque de moyens matériel et humain est tel qu’un déconfinement du milieu scolaire à partir du 11 mai reviendrait, selon l’avis même du président du conseil national des médecins, « à remettre le virus en circulation ». L’Éducation nationale n’est pas une garderie au service d’impératifs économiques. En application du décret n°2008-1246 du 1er/12/2008, nous vous demandons d’engager une négociation préalable « dans le délai de trois jours à compter de la remise de la notification ». Nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur, en notre sincère et profond attachement au service public d’éducation.

26 novembre

Conseil Acad. de Formation

Conseil acad. de l'Education Nat.

27 novembre

Comité Technique Ministériel

28 novembre

Contre la loi sécurité globale

Rassemblement 11h République

Attestation

1er décembre

Journée de grève AED et vie scolaire

Rassemblement 11h30 DSDEN

Attestation

5 décembre

Pour les emplois, le salaire et progrès social

Rassemblement 11h Préfecture Martenot

Attestation

 

 

La CGT Educ'Action 35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Bureau 120, 

31 Bd du Portugal 
CS 90837  
35208 RENNES Cedex

  

Permanences

le jeudi et le vendedi

de 9h à 16h

   

Fixe : 02 99 79 82 91   

Mobile : 06 19 61 48 08

  
  35@cgteduc.fr

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action 35

dans les instances

CAPD 1er Degré
 

04/06/20

+

Compte rendu

CTSD

 

20/11/20​​

CDEN

03/07/20

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action Bretagne

dans les instances

CAPA
 

PLP 05/03/20

PLC 05/03/20

CCP
 

ANT 05/06/20

AESH 29/09/20

CTA
 

17/11/20

Déclaration

Réponses du rectorat

CTSA
 

13/10/20

CCAFCA
 

24/06/20

Les dernières publications de la CGT Educ'Action

Comité Technique Ministériel

03/11/20

Conseil Supérieur de l'Education

06/10/20

​​

2 pages "Spécial" Greta nov. 2020

4 pages "Spécial" Concours 2021

8 pages "Spécial" Stagiaires 1er et 2nd degré en INSPE rentrée 2020

8 pages "Spécial" Non-titulaires octobre 2020

4 pages "Spécial" ATSS janvier 2020

Le Petit Cahier
1° degré N°63
novembre 2020
PEF 165 : Mutation 2021

Derniers articles

Les Sites Nationaux
Le Site Fédéral
Les Sites Interprofessionnels
twitter_logoB.png
facebook_logoB.png
CGT Educ'Action
facebook_logoB.png
logo-Ferc-coul-2.jpg
CGT.png
facebook_logoB.png