Éducation prioritaire : quand Najat Vallaud Belkacem méprise les personnels en lutte


Les lycées relevant ou devant relever de l’Éducation prioritaire se mobilisent depuis maintenant cinq mois. Le collectif "Touche pas à ma ZEP" regroupe à présent 115 établissements.

Cette lutte est exemplaire par sa durée comme par son organisation démocratique en assemblées générales d’établissement.

Elle l’est également car elle revendique avant tout des moyens au service des élèves les plus fragiles et défend l’idée d’une École émancipatrice en donnant plus à celles et ceux qui ont moins...

Pourtant, c’est par le mépris qu’a choisi de répondre la ministre aux personnels mobilisés.

Mépris quand elle se lance dans une forme de chantage électoral en annonçant que les lycées seraient classés après les élections présidentielles si l’actuelle majorité était reconduite.

Mépris encore, quand elle en déduit que la mobilisation des personnels s’adresse à l’opposition et que les personnels lui font confiance pour l’établissement de cette liste.

Mépris enfin, quand le ministère refuse de recevoir une délégation de grévistes, alors que la manifestation nationale du jeudi 19 janvier a été une réussite, et qu’une cinquantaine de représentant-es de lycées mobilisés de Marseille mais aussi d’autres académies, souhaitaient lui présenter leurs revendications.

Cette attitude est une nouvelle preuve du dédain dont fait preuve ce gouvernement face à la colère réelle du monde enseignant.

Madame la ministre devrait donc accepter de recevoir les représentant-es des établissements en lutte. Elle pourrait alors entendre cette colère et ne plus nier qu’elle est dirigée contre sa politique.

La CGT Éduc’action renouvelle son soutien à la demande d’audience des personnels en lutte.

Elle exige également que la ministre reçoive l’intersyndicale nationale comme cette dernière le lui a demandé en décembre par un courrier, resté sans réponse à ce jour.

Les personnels en lutte, réunis en assemblée générale, ont décidé d’une nouvelle journée nationale de grève le vendredi 27 janvier.

La CGT Éduc’action soutient cette décision et appelle donc les personnels des lycées relevant ou devant relever de l’Education prioritaire à la grève le 27 janvier.

Le communiqué au format pdf

21 novembre

11h : République

Rassemblement contre la loi sécurité globale

14h : Esp. CdGaulle

Rassemblement contre les violences sexistes et sexuelles

24 novembre

GT promotions

25 novembre

CDEN : bilan de rentrée

 

Journée internationale contre les violences sexistes et sexuelles

26 novembre

Conseil Acad. de Formation

Conseil acad. de l'Education Nat.

1er décembre

Journée de grève AED et vie scolaire

Rassemblement

 

 

La CGT Educ'Action 35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Bureau 120, 

31 Bd du Portugal 
CS 90837  
35208 RENNES Cedex

  

Permanences

le jeudi et le vendedi

de 9h à 16h

   

Fixe : 02 99 79 82 91   

Mobile : 06 19 61 48 08

  
  35@cgteduc.fr

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action 35

dans les instances

CAPD 1er Degré
 

04/06/20

+

Compte rendu

CTSD

 

20/11/20​​

CDEN

03/07/20

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action Bretagne

dans les instances

CAPA
 

PLP 05/03/20

PLC 05/03/20

CCP
 

ANT 05/06/20

AESH 29/09/20

CTA
 

17/11/20

Déclaration

Réponses du rectorat

CTSA
 

13/10/20

CCAFCA
 

24/06/20

Les dernières publications de la CGT Educ'Action

Comité Technique Ministériel

03/11/20

Conseil Supérieur de l'Education

06/10/20

​​

2 pages "Spécial" Greta nov. 2020

4 pages "Spécial" Concours 2021

8 pages "Spécial" Stagiaires 1er et 2nd degré en INSPE rentrée 2020

8 pages "Spécial" Non-titulaires octobre 2020

4 pages "Spécial" ATSS janvier 2020

Le Petit Cahier
1° degré N°63
novembre 2020
PEF 165 : Mutation 2021

Derniers articles

Les Sites Nationaux
Le Site Fédéral
Les Sites Interprofessionnels
twitter_logoB.png
facebook_logoB.png
CGT Educ'Action
facebook_logoB.png
logo-Ferc-coul-2.jpg
CGT.png
facebook_logoB.png