L'apprentissage encore et encore !

Tuesday, October 11, 2016

 Les Inspections Générales viennent de publier un rapport intitulé "Comment développer l'apprentissage dans les lycées professionnels". 

 

Ce rapport considère l'Éducation nationale dans un "contexte concurrentiel", l'école n'est donc plus qu'une marchandise comme une autre. 

 

Ce rapport préconise une extension de la mixité des parcours (alternance d’années de formation sous statut scolaire et de périodes en apprentissage) et de la mixité des publics (accueil dans une même section de jeunes sous les deux statuts). Il veut faire de l’apprentissage une "composante naturelle" des établissements technologiques et professionnels... 

 

Sans aucun élément d’analyse, l’apprentissage est présenté comme la solution à tous les problèmes : manque d’attractivité des filières, échec de l’insertion professionnelle, décrochage… Tant pis si la réalité de l'apprentissage n'est pas vraiment celle-là ! 

 

Alors qu'ils admettent eux-mêmes que le nombre de sections mixtes est très faible, les Inspecteurs font des quelques statistiques dont ils disposent (sur l'académie de Caen) leurs seuls arguments en faveur de la mixité des publics, ignorant, de fait, les problèmes pédagogiques et d'organisation importants que cela engendre. Les obstacles pédagogiques à la mixité des publics sont balayés d’un revers de manche. Méprisant le savoir-faire des enseignant-es de lycée professionnel, le rapport préconise une "professionnalisation des acteurs en termes d’ingénierie pédagogique". 

 

Le rapport menace clairement le statut des PLP. Les obligations réglementaires de services, hebdomadaires, sont perçues comme un "problème". Il propose tout simplement de les casser en faisant en sorte que l'on ne distingue pas la quotité de service effectuée en direction d'élèves ou d'apprenti-es, via "un conventionnement à reversement du CFA vers l’État de la partie des salaires correspondante". 

 

Au bout du compte, l'augmentation du nombre d'apprenti-es pour répondre aux vœux du gouvernement est le seul objectif. Mais pour quoi faire ? 

 

La CGT Éduc'action continue d'exiger l'arrêt de cette promotion de l'apprentissage uniquement pour répondre aux besoins du patronat. Elle continue de penser qu'une formation professionnelle initiale de qualité doit d'abord pouvoir se faire sous statut scolaire. Non pas par sectarisme idéologique mais bien parce que cette formation est plus efficace, plus démocratique et porte l'idée de l'émancipation. 

 

Montreuil, le 11 octobre 2016 

 

Lire le communiqué 

 

 

Please reload

29 janvier

Grève et rassemblement contre le projet de retraites

 

Rennes 11h  Esplanade Charles de Gaulle

Redon 15h
Sous préfecture

Fougères ​17h30 Place Aristide Briand

   Combourg 18h Parvis du lycée

30 janvier

18h

Manifestation aux flambeaux

départ de Charles de Gaulle

30 janvier

CAPD 1er Degré

4 février

Commission exécutive

6 février

20h

Débat public retraite avec Conférence gesticulée

à la Maison des associations Rennes

Flyer à télécharger

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action 35

dans les instances

Les dernières publications
de la CGT Educ'Action

Notre dossier PPCR

Please reload

 

 

La CGT Educ'Action 35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​​

    Bureau 120, 

31 Bd du Portugal 
CS 90837  
35208 RENNES Cedex

  

Permanences

le mercredi de 9h à 12h

le jeudi  de 9h30 à 16h30

   

Fixe : 02 99 79 82 91   

Mobile : 06 19 61 48 08

  
  35@cgteduc.fr

CDEN

05/09/19

13/03/19

08/02/19

Le Petit Cahier
1° degré N°55
avril 2019
pc55.png

PEF 159
Juin 2019

couv_pef_159.png
guide_syndical_2019.png

Soutenons toutes et tous la demande de
referendum contre la privatisation d'aéroports
de Paris

Signons et faisons signer
en cliquant ci-dessous

affiche-definitive-avion-fichier-spcial-

Derniers articles

Les Sites Nationaux
CGT Educ'Action
Le Site Fédéral
logo-Ferc-coul-2.jpg
Les Sites Confédéraux