Sécurité dans les écoles : Vigilance oui, mais ni psychose ni astreinte..


Pour la CGT Educ’action 35, s’il est important d’assurer la sécurité des élèves dans l’enceinte de l’école sur le temps scolaire, la demande de fournir 3 numéros de portable personnel de collègues (dont le directeur) pour être averti d’un danger ou risque d’attentat ne peut nous satisfaire. Pour la CGT Educ’action 35, il ne peut y avoir confusion entre vie privée et vie professionnelle. Alors qu’on demande aux collègues d’utiliser leur boite académique, il ne peut y avoir d’exigence quant à fournir un numéro de téléphone portable personnel.

Pour nous, cela pose plusieurs problèmes :

  • Les collègues ne disposent pas tous de téléphone portable. L’administration doit le cas échéant fournir des téléphones portables en limitant bien évidemment l’usage aux temps scolaires pour que cela ne dérive pas à une astreinte sans limite. Cela ne résout d’ailleurs en rien la réactivité puisque celui-ci ne peut être constamment lu pendant les temps d’enseignement.

  • le téléphone personnel est par définition privé et familial, qui plus est parfois sur liste rouge ; il est possible de le confier à d’autres membres de la famille et par conséquent, les collègues ne peuvent pas être joint sur leur portable ; d’ailleurs la messagerie ni le mode de réponse ne sont donc censés être « professionnels » ce qui pose des limites évidentes à son utilisation dans le cadre souhaité par la Division de la Prospective et de la Performance.

  • En situation de travail ou dans les transports, le téléphone peut être presque toujours sur le mode silencieux, au fond d’un cartable : il ne peut donc être considéré comme un moyen fiable, rapide, pour contacter les collègues.

  • il ne paraît pas d’une grande logique que l’administration exige l’utilisation de la messagerie professionnelle (et non un mél personnel), organisant ainsi la confusion entre nos communications téléphoniques privées et professionnelles.

  • enfin, se pose la question de la responsabilité des collègues en cas de non lecture du message d’alerte dans les temps ? Il n’est pas possible de faire porter aux collègues une telle responsabilité.

La CGT Educ’action 35 appelle à ne pas donner de coordonnées personnelles. Elle soutiendra et défendra les collègues qui refuseront de fournir leur coordonnées ou celles et ceux dont la responsabilité pourraient être engagée contre eux.

17 septembre

Journée d'action interprofessionnelle

Rennes : 11h30 espl. CdGaulle

Redon : 17h Sous préfecture

Fougères : 17h30 pl. A. Briand

Vitré : 17h30 pl. de la Gare

19 septembre

Marche pour la paix et le climat

Rennes : 15h espl. CdGaulle

Saint Malo : 15h

 

22 septembre

GT CTSD : 2nd degré

3 octobre

Marche des solidarités

Manifestation à Rennes

7 octobre

Initiative pour les 15 ans de la Sécurité Sociale

9h30-16h30 : Triangle

 

 

La CGT Educ'Action 35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Bureau 120, 

31 Bd du Portugal 
CS 90837  
35208 RENNES Cedex

  

Permanences

le jeudi et le vendedi

de 9h à 16h

   

Fixe : 02 99 79 82 91   

Mobile : 06 19 61 48 08

  
  35@cgteduc.fr

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action 35

dans les instances

CAPD 1er Degré
 

04/06/20

+

Compte rendu

CTSD

 

11/05/20

+

Compte rendu

​​04/09/20

CDEN

03/07/20

Les dernières déclarations de la CGT Educ'Action Bretagne

dans les instances

CAPA
 

PLP 05/03/20

PLC 05/03/20

CCP
 

ANT 05/06/20

AESH 09/06/20

CTA
 

17/06/20

 

CTSA
 

02/07/20

CCAFCA
 

24/06/20

Les dernières publications de la CGT Educ'Action

Comité Technique Ministériel

15/09/20

Conseil Supérieur de l'Education

09/07/20

Voeu intersyndical

8 pages "Spécial" Stagiaires 1er et 2nd degré en INSPE rentrée 2020

4 pages"Spécial" AESHrentrée 2019

4 pages"Spécial" ATSSjanvier 2020

Le Petit Cahier
1° degré N°60
février 2020
PEF 164 : Juin 2020

Derniers articles

Les Sites Nationaux
Le Site Fédéral
Les Sites Interprofessionnels
twitter_logoB.png
facebook_logoB.png
CGT Educ'Action
facebook_logoB.png
logo-Ferc-coul-2.jpg
facebook_logoB.png